1  18   

13/09/2010
Billet de l'entraineur
supermot
ARCHIVES SAISON 2014-2015
12/09/2010
General
supermot
ARCHIVE DE LA SAISON 2013-2014
11/09/2010
General
supermot
Archives  saison 2012-2013




Agence Web p9b - Creation site internet Mise à jour site internet p9b - Limeil Brévannes


Karate Shukokai Saint Maur Des Fossés

Karate Shukokai Saint Maur des Fosses - Kobudo - Karate Val de Marne  Karaté-photos - Kobudo Katas



09/12/2009

Les grades de l'école TANI HA SHITO RYU


Les grades de l’école Tani Ha Shito Ryu Shukokai
Billet de l'entraineur
supermot

Les grades de l’école Tani Ha Shito Ryu Shukokai.

La tenue pour l'entraînement ou pour le combat est le keikogi ou karatégi, constitué d'une veste et d'un pantalon de coton blanc. L'uniformisation s'est faite dans les années trente, et est devenue dans les années cinquante un phénomène commercial. Plus l'art est simple, plus la tenue l'est aussi. L'art du sabre étant considéré comme un art noble, la tenue est plus compliquée et encore davantage lorsqu'il s'agit du kyudo, le tir à l'arc.

 

Karate club de Saint Maur - tenue Karaté Gi

 


Les karatékas portent une ceinture dont la couleur change avec le grade.

La ceinture noire s'obtient après huit kyus. Après avoir obtenu sa ceinture noire, le karatéka pourra ensuite poursuivre son évolution en passant des « Dan ». Mais les étapes entre les « Dan» sont beaucoup plus longues que celles qui séparent les ceintures de couleurs. Rares sont ceux et celles qui atteignent le niveau de 10 ième  « Dan »; ce sont habituellement les précurseurs d'un style, ou les disciples des Maîtres.

Les kyus se comptent à rebours. Ainsi le 8ième kyu est la ceinture blanche, le 7ième la ceinture jaune et ainsi de suite. Le 1er kyu est le stade précédant la ceinture noire, 1er Dan ou Shodan. Les couleurs des ceintures peuvent varier d'un dojo à l'autre, mais l'ordre habituel de blanche à noire est : blanche, jaune, orange, verte, bleue, marron 1,2 et 3. Par la suite, les niveaux suivants se nomment des « Dan ».

 

Karate club de Saint Maur - les grades

 

Qu'est ce que qu'un « dan » ?

Dans l'histoire des arts martiaux modernes, au Japon, l'utilisation du terme « dan » a commencé avec le judo. Les autres disciplines ont suivi graduellement ce modèle pour désigner les grades obtenus au cours de la progression des pratiquants. Auparavant, au 19 ième siècle ce terme avait déjà été utilisé d'une façon peu systématique en ken-jutsu (art du sabre).

Le terme « dan » n'est pas seulement réservé au domaine des arts martiaux. L'utilisation de ce terme pour désigner des grades est plus ancienne dans différentes activités culturelles japonaises. Dans le jeu de go, par exemple, le terme « dan » est utilisé depuis le 18 ième siècle.

De nos jours au Japon, le système des grades avec le terme « dan » est appliqué aussi à la voie de calligraphie, au jeu d'échec et aussi à l'art des bouliers, qui est la base classique des mathématiques. Les arts martiaux ne sont qu'un des domaines où ce terme est utilisé pour désigner les grades.

Originellement le système de grades s'inscrivait dans l'approfondissement d'un art qui se confondait avec la vie d'une personne. Il constituait en quelque sorte un repère dans l'itinéraire de la vie. Lorsque la notion moderne du budo est apparue, il y a environ un siècle, avec la fondation du judo, c'est dans cet esprit que le système des « dan » a été adopté. Il n'y a donc pas de lien entre la notion de « dan » et la compétition ; en combat, la classification de champion importe, en Budo ce qui importe est la formation d'une personne tout au long de sa progression dont le chemin sur la voie est échelonné par les « dan ». Suite à l'expansion mondiale de la pratique des arts martiaux, son usage est maintenant devenu international.  

« Agis avec gentillesse, mais n'attends pas de la reconnaissance. » (Confucius)

 M. LONG